Vidéo

Aéroport de Brest : un retour à la normal en 2024 ou 2025 dans les meilleurs scénarios

2020-10-20 16:35:00

L’aéroport de Brest traverse la crise sanitaire avec 40% de son activité habituelle.
Actuellement 14 destinations en vols direct sont proposées.
Mais le profil des passagers à changé !
Exit la clientèle d’affaire qui voyage en semaine, place aux familles sur des vols de week-end… Exit aussi les destinations étrangères, hormis un à deux vol vers Porto, l’essentiel de l’activité relie des villes françaises.
Si le plus gros aéroport de Bretagne, s’en sort mieux que ses confrères européens, sans les aides de l’Etat, la situation serait catastrophique.

ITW Mériadec Le Mouillour, Directeur Général des Aéroports de Bretagne Ouest
« nous on a un PGE de 4,9 millions d’euros, qui est venu à notre secours… Il y a un autre mécanisme qui a été mis en place par l’Etat, concernant une avance concernant la taxe d’aéroport, tout ça donne une certaine sécurité financière »

Des aides de l’Etat qui ont permis à l’aéroport d’atteindre jusqu’à 70% de chômage partiel, un dispositif encore utilisé aujourd’hui, et qui pourrait aussi prendre la forme d’une activité partielle de longue durée. Un dialogue social est engagé entre les 160 salariés et la direction à ce sujet.

ITW Mériadec Le Mouillour, Directeur Général des Aéroports de Bretagne Ouest
« L’activité partielle longue durée, qui pourra être mise en place à partir du 1er janvier 2021, ça c’est quelque chose qui peut fonctionner 36 mois. Si on projette ça dans notre feuille de route ça donne en théorie 36 mois devant nous »

Dans le meilleur des scénarios, un trafic à la normale est prévu en 2024-2025.
Pour Lorient l’avenir est plus sombre, 12 personnes doivent être licenciées et Air France ne donne plus aucune visibilité de vols au-delà du 4 janvier 2021. Attention à la fermeture des portes.